Get Adobe Flash player
Le 3 mars, le monde dentaire se mobilise pour dire à Marisol Touraine : Stop à l’entreprise de démolition de toute la filière dentaire!

  • Après la loi Le Roux et la politique des réseaux, 
  • après la collaboration passive à l’installation des centres low cost ayant abouti au scandale sanitaire Dentexia, 
  • après le silence coupable et consentant concernant les pseudo formations de type PESSOA/LE CLESI, 
  • après l’usine à gaz du tiers payant généralisé obligatoire, 
  • voilà qu’est instaurée une règle d’exception pour imposer aux chirurgiens-dentistes libéraux ce qu’ils n’ont pas accepté par la négociation conventionnelle.


Après 5 années d’un mépris sans précédent où pour la première fois de son histoire, la profession a eu l’insigne « honneur » de ne jamais rencontrer son ministre de tutelle, c’est unis que les trois syndicats représentatifs disent d’une seule voix : STOP !

  • Stop à la destruction massive de la médecine bucco-dentaire française à coup de règlements et de lois.
  • Stop à l’étatisation rampante et déresponsabilisante.
  • Stop à une vision réductrice et culpabilisatrice envers des praticiens qui ne demandent qu’à travailler sereinement et qui en sont empêchés par des blocages et des contraintes toujours plus grandes.
  • Stop à cette politique d’étouffement progressif et de nivellement par le bas !
Les étudiants ont montré la voie en entamant une grève début janvier soutenue par les internes et tout le corps enseignant.

C’est ce ras le bol unanime et partagé qui a amené les étudiants, les internes et les trois syndicats représentatifs de la profession : la FSDL, la CNSD, et l’UD à lancer une grande mobilisation le 3 mars 2017 contre le projet de règlement arbitral délétère et mortifère pour les praticiens, les patients, toute la filière ainsi que pour la santé bucco-dentaire des français :
  • les patients qui auront toujours plus de difficultés d’accès à des soins de qualités,
  • les assistantes dentaires qui seront inévitablement sous la menace de licenciements économiques,
  • les prothésistes dentaires qui verront leur activité chuter par l’incitation à chercher des prothèses moins chères hors de nos frontières,
  • les industriels qui verront leurs carnets de commandes revus à la baisse par manque d’investissement dans le secteur,
  • les étudiants et internes inquiets pour leur avenir.
En conséquence, toute la filière dentaire : étudiants, internes, retraités, prothésistes, assistantes, industrie dentaire,… est déterminée à combattre ce projet de règlement inacceptable et scandaleux. 

Elle se mobilisera le 3 mars aux cotés des chirurgiens-dentistes pour dire NON à Marisol Touraine et à son projet.

Cela fait trente ans que de gouvernement en gouvernement la profession est malmenée et attend une véritable politique de santé publique bucco-dentaire. 

L’échec provoqué des négociations conventionnelles démontre à quel point le divorce est consommé.


Le 3 mars 2017 sera une grande journée d’action pour dire non à l’arbitraire.


Le 3 mars 2017 marquera le début d’une période de contestation du système que les chirurgiens-dentistes libéraux refusent unanimement désormais de cautionner et qu’ils dénonceront aux yeux de la population.


FSDL: Dr Patrick Solera
CNSD : Dr Catherine Mojaïsky
Union Dentaire : Dr Philippe Denoyelle
UNECD : Jérémy Glomet
SNIO : Pierre-Jean Bérat




Contacts
FSDL : Brigitte Marcos - secretaire@fsdl.fr / 01 43 76 60 93
CNSD : Julie Alseda - alseda@cnsd.fr / 01 56 79 20 45
Union Dentaire : severine@osezabuser.com / 06 19 45 68 29
UNECD : Jéremy Glomet - president@unecd.com / 06 42 65 76 08
SNIO : Pierre-Jean Bérat- president@snio.fr / 06 38 41 44 48